Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bigbonobo

Articles avec #initiatives tag

El Duende Ivry/Seine, 21/12/2013

1 Décembre 2013 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Initiatives, #Curiosités, #frenchrock, #bigbonobo

El Duende Ivry/Seine, 21/12/2013

Monsieur Untel et votre serviteur présentent Guitarreando, Belkacem Drif Quartet et Les Cowboys & les Indiens au Duende le 21 décembre....

Lire la suite

[ceci est un message d'alerte]

14 Avril 2012 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Initiatives

ACTION COORDONNEE DES ONG POUR LE SAHEL

 

HC_Sahel_Drought_EN.gif

 

Cliquez sur l'image.

Lire la suite

Mobilisation sur Twitter pour Louis van Proosdij

17 Juin 2011 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Initiatives

Je reprends ici l'intégralité de l'article de Gaelle-Marie Zimmermann sur leplus.nouvelobs.com

Voir aussi = http://www.lefigaro.fr/hightech/2011/06/15/01007-20110615ARTFIG00532-un-tetraplegique-mobilise-le-gouvernement-grace-a-twitter.php

Santé service et handicap : itinéraire d'une descente aux enfers

"C'est vrai qu'il y a eu une légère modification du protocole de soins de ce monsieur", explique au Plus Santé service, l'organisme qui s'occupe de Louis van Proosdij. Ce blogueur, lui, évoque plutôt "un cauchemar insupportable".


Sélectionné et édité par Hélène Decommer

Dans sa bio, Louis van Proosdij, spécialiste des mondes numériques et figure respectée dans son milieu professionnel, ne mentionne pas qu'il est tétraplégique. Autonome depuis toujours, il raconte son intolérable humiliation infligée par Santé Service.

 

 

"Écrire ces lignes m’est insupportable, tant la violence de ce que je vis depuis deux semaines m’a sérieusement ébranlé..."

 

C'est par ces mots que Louis van Proosdij commence son récit, publié le 14 juin sur son blog. Qui est Louis ? Peu importe. J'ai moi-même lu son nom pour la première fois hier soir. Je ne connais pas cet homme. Et après tout, qui il est et ce qu'il fait dans la vie ne compte pas vraiment.

 

Ce qui compte en revanche, c'est qu'il raconte que Santé Service, association spécialiste de l'hospitalisation à domicile en Île-de-France, a pris la décision brutale de modifier son protocole de soins qui lui permettait d'être totalement autonome dans sa vie quotidienne et son boulot.

 

Santé Service est une association PSPH (participant au service public hospitalier), qui se décrit comme spécialisée dans l'hospitalisation à domicile, et dresse d'elle-même un portrait très flatteur, en ces termes fleuris : "Santé Service assure au domicile du patient, dans des conditions de sécurité et de confort psychologique, tous les soins médicaux et paramédicaux prescrits par un médecin hospitalier ou libéral. En offrant la possibilité de vivre une hospitalisation chez soi dans les mêmes conditions de qualité et de sécurité qu’à l’hôpital, Santé Service assure à la fois une mission de soin mais aussi une mission de soutien de la personne en favorisant le maintien du malade au cœur de son environnement familial et social."

 

Ça ferait presque rêver. Et Santé Service tenait jusqu'alors ses promesses auprès de Louis, lui assurant ses soins infirmiers quotidiens. Comme il l'écrit sur son blog :

 

"Mon handicap n’existe que 2h par jour : 30 minutes le soir où j’ai besoin de l’aide d’un tiers pour me coucher, 1h ou 1h30 le matin pour qu’on me lève, douche, habille, et assoie au fauteuil. Depuis 25 ans, la douche quotidienne me met en paix avec mon corps, me procure le bien-être qui, associé à un habillage impeccable, me donnent confiance en moi pour dérouler des journées chargées où mon handicap disparaît pour laisser place à l’homme en marche. J’ai une voiture aménagée que je conduis et qui m’offre une totale autonomie dans mes déplacements quotidiens."

 

Car Louis travaillait à plein temps, et parfois plus. Mais il explique que du jour au lendemain, Santé Service a modifié son protocole de soins. Et depuis 15 jours, c'est une véritable descente aux enfers qui lui est infligée.

 

En effet, les nouveaux soins qui lui sont dispensés se découpent comme suit :

- 1 seule douche par semaine.

- toilette au lit avec cuvette et gant de toilette.

- lit médicalisé imposé en lieu et place de ma literie.

- tablette roulante d’hôpital.

- couché à 22h, et parfois 21h.

- suppression du lever “prioritaire” le matin en début de tournée, ce qui me vaut d’être régulièrement prêt à seulement 10h45 ou 11h.

 

Contraint de subir cette nouvelle cadence et ces soins plus que réduits, Louis se trouve confronté à une situation intolérable. Il décrit en détail sur son blog ce qu'il endure : le remplacement de son lit (réglable, et parfaitement adapté à son confort) par un lit médicalisé lui imposant de cruelles douleurs nocturnes au niveau des points d'appui, les toilettes sommaires lui laissant la peau mal rincée et irritée, le cheveu sale et gras, la moiteur généralisée, le malaise de ne pas se sentir propre, et le corps négligé... Malgré ses plaintes et ses réclamations, il est totalement dépendant et, mot répugnant, "soumis" à ces soins qui lui sont imposés.

 

Ajoutons à cela les incohérences logistiques générées par ce nouveau protocole : alors que la douche ne nécessitait la présence que d'une seule personne, c'est dorénavant deux personnes qu'on lui envoie pour la toilette au lit. Deux personnes qui doivent faire des allers et retours de la chambre à la salle de bains avec des cuvettes remplies d'eau.

 

Pour le shampooing (hebdomadaire, rappelons-le), Louis doit être "pivoté" à 90°, afin que sa tête pende au bord du lit pour qu'on lui lave les cheveux avec une bouteille d'eau.

 

Les modifications horaires imposent également à Louis d'être alité 12 ou 13 heures par jour, et couché à 21 heures parfois.

 

Dans le nouvel état de négligence et d'asservissement que Santé Service lui impose, Louis ne peut plus travailler efficacement : confiné, alité, astreint à résidence dans une chambre qui est devenue une chambre d'hôpital, il a perdu son autonomie et sa dignité.

 

Alors que certains services hospitaliers (comme les Soins de Suite et réadaptation par exemple), les centres de rééducation fonctionnelles et même les maisons de retraite et Unité de Soins de Longue Durée se battent pour préserver l'autonomie des patients et orienter la rééducation dans cette optique, Santé Service prive un être humain de ce qui constituait une bonne partie de son autonomie et de sa dignité.

 

En refusant à Louis le droit d'être traité en individu responsable et autonome, et en faisant de son corps un ennemi, Santé Service a transformé cet homme libre en patient totalement dépendant, quotidiennement humilié et réduit à subir des soins dégradants, qui entraînent des conditions de vie inadmissibles.

 

Et tandis que dans certains services hospitaliers des médecins luttent pour former leurs équipes soignantes à ce qu'on appelle "le soin bienveillant", le témoignage de Louis nous prouve qu'on peut pratiquer, chaque jour et de façon totalement arbitraire et dictatoriale, un soin malveillant.

 

Interrogée par Le Plus, Santé Service affirme que jusqu'à la publication du billet de Louis van Proosdij, l'association ignorait que le nouveau protocole de soins ne convenait pas au patient. Pourtant, Louis écrit ceci dans son billet : "Avant d’en arriver à rendre publique cette histoire ahurissante, d’étaler ainsi ma vie privée, j’ai bien tenté tout ce qui était possible auprès de Santé Service. Je me suis d’abord opposé fermement à tous ces changements, mais on ne m’a simplement pas laissé le choix. J’ai évidemment tenté d’en référer à la hiérarchie, mais c’est justement cette hiérarchie, les deux directrices d’unité et le médecin-conseil qui sont venus m’annoncer ma nouvelle vie, “le protocole”. Aujourd'hui, Santé Service affirme que tous les moyens seront mis en œuvre pour trouver avec Louis une solution qui convienne à tous. Espérons-le.

 

 

Le web a prouvé récemment sa forte capacité de mobilisation autour de causes, d'idéaux, et de principes : la sexualisation des gamines prônées par Veet a plié devant les réactions scandalisées et solidaires sur internet, tous les jours le féminisme se rassemble et se déchire pour lutter contre les violences faites aux femmes, et pas plus tard qu'hier la dernière campagne Petit Bateau suscitait des commentaires passionnés.

 

Alors j'espère que le web saura également protester contre l'avilissement arbitraire d'un homme qui, avant ces deux dernières semaines, et bien qu'en fauteuil roulant, a vécu debout.

 

Ce n'est pas uniquement pour Louis que nous devons protester : aujourd'hui, nous devons faire entendre notre voix pour la dignité des personnes handicapées qui dépendent de la qualité des soins dispensées par les organismes supposés compétents, et pour tous les gens qui peuvent se voir réduits, du jour au lendemain, à vivre dans l'humiliation, prisonniers d'un protocole les obligeant à vivre dans un corps transformé en prison.

 

Je souhaite donc que le web se mette à hurler comme il sait si bien le faire, et que les médias mettent en marche cette formidable machine à récupération qui leur permet de tirer le maximum de jus de tous les dossiers qui leur tombent entre les mains : aujourd'hui c'est pour la bonne cause. Alors allez-y, faites mousser ce dossier scandaleux et sortez la grosse artillerie pour que Santé Service fasse marche arrière.

 

Pour cela, il faut d'abord lire intégralement le billet de Louis van Proosdij, en cliquant ici. Ça vaut le détour, et je vous conseille de vous accrocher, c'est du brutal.

 

Ensuite, comme le suggère Louis à la fin de son billet, les internautes peuvent relayer, et contacter tous ces gens-là (liste non exhaustive) :

 

Santé Service

CPAM

Haute Autorité de Santé

Inspection générale des affaires sociales

Direction générale de l’Offre de soins

Ministère de la Santé

Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale

 

Quant aux journalistes, aux professionnels de santé ou conseils juridiques, j'espère qu'ils frapperont fort, avec tous les moyens dont ils disposent. Se taire devant ce genre de choses, c'est perdre définitivement toute légitimité à s'indigner publiquement la prochaine fois qu'une marque nous pondra une campagne de pub merdique.

Lire la suite

Action coordonnée en faveur du Japon

24 Mars 2011 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Initiatives

Voilà, c'est simple, vous cliquez sur l'image, et vous tombez sur une action coordonnée de différentes ONG.


tHC_Japan_DisasterBB_r2.gif

 

Merci.

Lire la suite

Radiohead frappe encore

28 Décembre 2010 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Initiatives, #rock, #parlonszic

Après avoir mis les pieds dans le plat plusieurs fois depuis 2008 et un album dont le prix était librement décidé par ses auditeurs, Radiohead propose de donner à Haiti via une ONG américaine, Oxfam , en offrant le téléchargement du concert donné en janvier 2010 au profit des victimes de la catastrophe, concert filmé par des spectateurs et remonté sous forme de DVD pour l'occasion.

"Radiohead For Haiti" est disponible ici = link

Les radins peuvent le voir en streaming ci-dessous....

et pourront se rattraper en donnant, même un peu, ici = link

 


 
Lire la suite