Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bigbonobo

Articles avec #chocolate milk tag

[Le vinyle du Dimanche soir] Chocolate Milk – We’re all in this together – 1977

4 Juin 2017 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Vinyles, #funk, #AllenToussaint, #Chocolate Milk

Spéciale dédicace à notre fantasque ami Donald avec cette semaine Chocolate Milk, un nom qui exprime la mixité, et un album à la pochette et au titre explicites. Les habitués de ces pages savent que suis fan de ce groupe, originaire de la Nouvelle Orleans, à mes oreilles un des trois groupes de funk les plus affûtés des années 70. Je vous laisse deviner quels sont les deux autres. Ils succèdent aux Meters en tant que backing-band  de Monsieur Allen Toussaint et bien entendu ce dernier est ici à la manœuvre, en tant que producteur mais surtout en signant paroles et musiques de 7 des 10 titres de l’album, et en co-signant les autres.

Je vous invite à vous reporter à mes précédents posts concernant cet immense personnage, dont certaines productions sont à classer au patrimoine de l’humanité, avec, dans le désordre et sans exhaustive, Lee Dorsey, Robert Palmer, Meters, Irma Thomas, Patti Labelle, Dr John…A lire ici.

Sans oublier de vous reporter à l’article concernant le plus gros succès discographique de Chocolate Milk, « Action speaks louder than words ».

Les deux premiers titres de la face A de l’album du jour, « Grand Theft » et « Thinking of you », ont connu un joli succès en vente single et en radio.

Il est bien dommage que ce groupe soit aujourd'hui oublié, mais significatif que leur effondrement artistique, avec deux albums ratés,  puis leur séparation définitive en 1982 soit consécutifs de leur émancipation par rapport à Allen Toussaint, survenue deux ans avant.

Il y eut une heureuse apparition d'une formation composée de quelques membres originels, épaulés par d'autres vieux briscards, pour un Festival en 2008...que je vous propose pour le plaisir.

Ceux qui n'aiment pas le bon vieux funk qui tâche peuvent se reporter à l'article "Chocolate consumption and cardio-metabolic disorders", très instructif, sinon... Allez, hop ! Sur la page connexe !

Lire la suite

[Le vinyle du Dimanche soir] Neville Brothers Live at Tipitina's 1982

5 Avril 2015 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Vinyles, #funk, #Neville Brothers, #NewOrleans, #AllenToussaint, #Chocolate Milk, #The Meters

[Le vinyle du Dimanche soir] Neville Brothers Live at Tipitina's 1982

La carrière des Neville Brothers a commencé et finira sans doute du côté de Valence Street, là où ils sont nés, à quelques mètres du Tipitina, un des plus anciens et plus célèbres club de New Orleans, où ils ont joué si souvent et où a été enregistré le disque du jour. Grâce au frère de leur mère, George Landry, plus connu sous le nom de Big Chief Jolly en tant que leader des Wild Tchoupitoulas, les quatre frères ont baigné très tôt dans la musique, les deux ainés, Art et Aaron, ayant connu le succès dès les années cinquante. Souvent accompagnés de fils ou de cousins, on retrouvait aussi chez les Neville Leo Nocentelli, ci-devant guitariste des Meters, dont faisaient également partie Art et Cyril Neville et leur carrière reste indissociable de leur producteur, Allen Toussaint.

Fortement imprégnés de l'héritage culturel des Marching bands et des traditions spécifiques de la Louisiane, leur musique fait référence au Blues, au Gospel, mais aussi aux " Indian masking bands" du Mardi Gras, lesquels perpétuent le souvenir de l'alliance nouée entre les esclaves noirs en fuite et leurs protecteurs Indiens.

On trouvera de quoi alimenter sa curiosité en se procurant les disques produits par Wild Magnolias ou Wild Tchoupitoulas.

Et surtout en écoutant le disque du jour sur la page connexe.

[Le vinyle du Dimanche soir] Neville Brothers Live at Tipitina's 1982

Forcément vieillissants, on constate sur le site Nevilles.com que leur agenda est désormais vide. Ils ont fêté au Hollywood Bowl la fin de trente cinq ans de tournées en Juillet 2012. Il faut désormais se rendre à New Orleans pour espérer les voir. On se consolera donc en se rabattant sur les nombreuses vidéos qui témoignent de leur carrière. Comme par exemple "Wake up", ou le très engagé "Sister Rosa", qui fut, avec "Yellow moon", un succès commercial.

Il faut maintenant compter avec la prochaine génération de Neville, comme en témoigne Dumpstaphunk le groupe d'Ivan & Charmaine , qui comprend son fils Damion au chant, son père Charles au saxophone et son cousin Ian à la guitare, avec l'oncle Art comme invité spécial. Omari fils de Cyril et les fils de Charles sont aussi dans le coup.

A la semaine prochaine !

Lire la suite

[Le vinyle du Dimanche soir] Action speaks louder than words - Chocolate Milk 1975 (replay)

29 Mars 2015 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Vinyles, #funk, #NewOrleans, #Chocolate Milk, #AllenToussaint, #The Meters, #Neville Brothers, #Culte

[Le vinyle du Dimanche soir] Action speaks louder than words - Chocolate Milk 1975 (replay)

Si je vous demande de me citer un groupe funk des années 70, de la Nouvelle Orleans et dont la musique a été resamplée depuis dans des titres hip-hop ; il y a de grandes chances que vous me répondiez : les Meters, le groupe devenu cultissime qui accompagnait toutes les productions d’Allen Toussaint. Mais ceux-ci seront remplacés en 1974 par Chocolate Milk, qui tiendra le même rôle de backing band de studio les sept années suivantes, et sera injustement oublié ensuite.

Leur premier album, « Action speaks louder than words » a pourtant été un succès et c’est un de mes disques préférés.

Vous pouvez l'écouter en intégrale sur la page connexe.

[Le vinyle du Dimanche soir] Action speaks louder than words - Chocolate Milk 1975 (replay)

Sur des grooves dépouillés qui rappellent ceux des Meters, Chocolate Milk initie l’utilisation de lignes de synthés plus jazzy qui inspireront Prince et autres Gap dix ans plus tard. Les chants rappellent ceux des traditionnelles black tribes de Mardi Gras, mais ici, pas de sections de cuivres mises en évidence comme chez des groupes qui seront bien plus populaires ensuite, Ohio Players ou Earth Wind & Fire.

Sous la houlette de Allen Toussaint, le groupe travaillera sur la plupart des albums de Lee Dorsey, tournera avec Elvis Costello, participera aux séances de « Venus & Mars » avec Paul Mc Cartney et enregistrera des perles telles que « Tell it like it is » ou « Hercules » avec Aaron Neville.

Paradoxalement, leur label RCA ne fera pas trop d’efforts pour eux, même si plusieurs de leurs titres sont régulièrement dans les charts. Malchance ou mauvaise gestion, le groupe ne sera jamais au top comme certains de leurs concurrents.

Leur dernier succès avec Allen Toussaint remonte à 1979, c’est « Groove City », un morceau pourtant devenu depuis emblématique de New Orleans au même titre que « Hey Pocky Way »

Après avoir épaulé les Neville Brothers pour l’album « Fiyo on the bayou » en 1981, le groupe rompt avec Allen Toussaint et se replie vers Los Angeles, puis Memphis, et finit par s’égarer dans la mode disco. Une dernière tournée en 1983 avec Kool & the Gang scellera la dissolution du groupe.

Mais la magie du sampling et du hip hop remet bientôt le groupe au goût du jour. Dans les années 90, on retrouve leurs samples sur au moins 17 titres, avec par exemple Neneh Cherry, Kaos One, Eric B & Rakim, ou encore Aaliyah. Et les six membres d’origine se retrouvent en 1997 pour quelques festivals. Depuis, ils sont toujours actifs, ensemble et en forme, comme l’a démontré leur remarquable prestation il y a tout juste un an au New Orleans Jazz Festival.

A la semaine prochaine si tout va bien , ou bien ?

[Le vinyle du Dimanche soir] Action speaks louder than words - Chocolate Milk 1975 (replay)
Lire la suite

[Le vinyle du Dimanche soir] Lee Dorsey " Gonh be funky" 1980

16 Février 2014 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Vinyles, #funk, #rock, #blues, #parlonszic, #NewOrleans, #AllenToussaint, #Chocolate Milk

[Le vinyle du Dimanche soir] Lee Dorsey " Gonh be funky" 1980

Le disque de cette semaine est une compilation de 16 succès de Lee Dorsey réalisée en 1980 par Charly Records. On y trouve entre autres perles le fameux "Ya Ya", son premier tube obtenu en 1961 par la grâce de sa rencontre avec Allen Toussaint. Cet ancien boxeur, qui a fait tous les métiers pour survivre dans sa Nouvelle Orleans natale, était aussi un copain de Fats Domino, qui lui fit rencontrer Allen Toussaint, lequel avait été son pianiste... Si les débuts - tardifs, il avait 33 ans ! - en 1958 furent difficiles, après "Ya Ya", qui est N°1 des charts dès sa sortie, et qui sera repris dès 1961 par les Beatles, il enchainera les singles à succès. On lui doit cinq albums :

  • Ya Ya (1962)
  • Ride Your Pony (1966)
  • The New Lee Dorsey - Working in the Coalmine (1966)
  • Yes We Can (1970)
  • Night People (1978)
[Le vinyle du Dimanche soir] Lee Dorsey " Gonh be funky" 1980

Tout le monde connait ses plus gros tubes, popularisés par des artistes aussi divers que Sylvie Vartan, The Clash , Devo, Robert Palmer , Steely Dan ou Pointer Sisters. On a en revanche peu de détails sur sa carrière en tant que boxeur. Le site boxrec.com confirme que Kid Chocolate est l'un des ses alias , l'autre étant "Honeychile", mais il indique également que Dorsey a combattu pour un seul combat professionnel, dans lequel il aurait été éliminé au premier round...Ses fils racontent que le garage familial était encombré de matériel dédié à son entrainement, et qu'il n'a jamais laissé tomber. Légende ? "Je l'ai vu frapper des gars plus grands et ils étaient séchés», dit Irving.Dorsey «Il était court et léger, mais un coup de poing et ils étaient à plat "

[Le vinyle du Dimanche soir] Lee Dorsey " Gonh be funky" 1980

De fait, le gars faisait de foutues bonnes chansons.

Décédé d'emphysème à 61 ans, il figure en bonne place dans mon panthéon personnel, individuel et portatif.

On écoute cette compilation en intégrale sur la page connexe.

Soyez sages cette semaine !

Lire la suite

Le vinyle du Dimanche soir: Neville Brothers "Fiyo on the Bayou" 1981

17 Mars 2013 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Vinyles, #NewOrleans, #funk, #parlonszic, #Neville Brothers, #Chocolate Milk

The_Neville_Brothers.jpg

 

La carrière des Neville Brothers reste placée sous la protection de deux puissances tutélaires:  Allen Toussaint et Jesus Christ.

 Aaron Neville  s'est fait tatouer il y a quelques années une croix sur la joue. Sur les notes de pochette de "Fiyo on the Bayou", il y a déjà des remerciements adressés au Christ et à Saint Jude, un apôtre qui n'était pas Judas l'Iscariote mais peut-être un frère de Jésus.

Bref.

Sur la même pochette, on découvre que les membres de  Chocolate Milk,  Dr John Mac Rebennack , Bettie Midler et la jeune  Whitney Houston (aux choeurs, dirigés par Cissy Houston) ont participé à l'affaire.

 

        DSCN0981   DSCN0982.JPG

 

S'il était besoin de souligner qu'il y a là non seulement une évidente collusion familiale, mais aussi une filiation musicale en mouvement, on notera que cet album porte à deux lettres près le même titre que l'album des Meters de 1975, "Fire on the Bayou", et que l'on retrouve chez les Neville Leo Nocentelli, ci-devant guitariste des Meters, dont faisaient également partie Art et Cyril Neville.

 

01-copie-3.jpg

 

  Forcément vieillissants, on constate sur le site  Nevilles.com que leur agenda est bien vide. On se consolera donc en se rabattant sur les nombreuses vidéos qui témoignent de leur carrière. Comme par exemple "Wake up", un featuring de  Fela Ransome Kuti :

 


 

Ou le très engagé "Sister Rosa", qui fut, avec "Yellow moon", un succès commercial.

 


 

 

 

Fortement imprégnés de l'héritage culturel des Marching bands et des traditions spécifiques de la Louisiane, leur musique fait référence au Blues, au Gospel, mais aussi aux " Indian masking bands" du Mardi Gras, lesquels perpétuent le souvenir de l'alliance nouée entre les esclaves noirs en fuite et leurs protecteurs Indiens.

 

 

 

 
On trouvera de quoi alimenter sa curiosité en se procurant les disques produits par  Wild Magnolias ou  Wild Tchoupitoulas. Le vinyle du jour est dédié à la mémoire de George "Big Chief Jolly" Landry, l'oncle des frères Neville, l'inspirateur des Tchoupitoulas et de  leur morceau emblématique, "Big Chief"

 


Discographie 

  discographie.jpg

 

Le lien était éphémère...Ecoutez le vinyle de la semaine !

 

bouton

 

Bonne soirée, et à la semaine prochaine.

 

 

Lire la suite

Le vinyle du Dimanche soir: Chocolate Milk (1975)

10 Mars 2013 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Vinyles, #NewOrleans, #funk, #soul, #parlonszic, #Chocolate Milk, #AllenToussaint

"Action speaks louder than words" est le premier enregistrement du groupe, produit par  Allen Toussaint, personnage sur lequel je reviendrai souvent, parce qu'indissociable de la production musicale à New Orleans pendant quatre décennies.

Pianiste dans le groupe de Dave Bartholomew, lequel avait découvert Fats Domino, il y côtoie des pointures comme Alvin Tyler (saxophone) ou Little Richards, avant de devenir le producteur d'Irma Thomas, Aaron Neville, Otis Redding, Dr John ou Lee Dorsey.

Le groupe qui accompagne toutes ses productions pendant dix ans s'appelle les Meters, et sera remplacé en 1974 par  Chocolate Milk, qui tiendra le même rôle les sept années suivantes, trouvant le succès d'emblée en 1975 avec cet album.


DSCN0955.JPG

 

Pour qui aime le funk de la Nouvelle Orleans, on sait que leur carrière est liée à la production des meilleurs albums du genre. En 1978, Chocolate Milk travaille sur les disques de Lee Dorsey ; en 1981, ils épaulent les Neville Brothers sur l'album Fiyo On The Bayou.

 


 

Ils collaborent aussi avec Paul Mc Cartney, mais j'avoue ne pas savoir si les enregistrements des sessions ont été publiés.

Après la séparation du groupe en 1983, les membres du groupe ont leurs propres projets. Mais  Amadee Castenell continue de travailler  avec son mentor Allen Toussaint sur ​​une variété de productions.  

Kenneth "afro" Williams se réinvente en travaillant dans la musique de  films et la production.
Chocolate Milk s'est reformé en 1997 pour quelques festivals, et continue à ce jour avec le chanteur Frank Richard, le saxophoniste Amadee Castenell Jr., le trompettiste Joseph "Foxx" Smith III, le claviériste Robert Dabon, le batteur Dwight Richards, le percussionniste Kenneth "afro" Williams, et le guitariste Mario G. Tiorejoints par Chris Severin à la basse.

 

   

 

  Discographie

 disco.jpg 01-copie-2.jpg

 

...C'était un lien éphémère....Mais vous pouvez écouter le vinyle de la semaine en cours !


bouton

Lire la suite