Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bigbonobo

Articles avec #bob dylan tag

[Le vinyle du Dimanche soir] Bob Dylan & The Band – Before the flood – 1974

16 Octobre 2016 , Rédigé par bigbonobo Publié dans #Vinyles, #Bob Dylan, #The Band, #blues, #rock, #Culte

Avant le déluge, lorsque Robert Zimmerman décida d’emprunter le prénom d’un poète gallois pour en faire son pseudonyme, il ne rêvait sans doute pas d’obtenir le Prix Nobel de Littérature. Un cauchemar pour d’aucuns, si l’on en juge par les réactions de certains écrivains qui crient au scandale, comme Pierre Assouline. Je conçois le dépit de ce Monsieur, mais personnellement je suis ravi, quelle que soit d’ailleurs la suite que Bob Dylan donnera à cette affaire, lui qui a été qualifié de « Rimbaud du pauvre » étant désormais peut-être tenté d’imiter Jean-Paul Sartre .

Je n’aimais pas Dylan avant ce double album, je le confesse. Et je ne vous proposerai cette semaine que le premier disque, le second vinyle ayant purement et simplement disparu…Ce sont les aléas de cette chronique: je choisis un album, après l'avoir nettoyé je le numérise. La lecture se fait sur une platine vintage dotée d'une bonne cellule, captée sur les entrées analogiques de ma carte son.. Et parfois j'ai des surprises...Chroniquons tout de même.

Le contexte est le suivant : déjà fatigué des polémiques, accusé de traîtrise par ses premiers adorateurs tenants du purisme (puritanisme ?) folk, tels Pete Seeger qui coupait à la hache les câbles pendant les concerts, Bob n'avait repris goût à la scène qu'en répondant en 1971 à l’invitation de George Harrison pour le concert en faveur du Bangla Desh.  En cette année 1974, il entreprend une grande - et lucrative diront certains – tournée avec ses vieux potes du Band. Et il a bien l’intention de s’éclater grave. Il s’arme d’une guitare électrique, revisite son répertoire et découvre les joies du larsen et de la transpiration, soutenu par le groove impeccable de vieux briscards à qui on la fait pas.

[Le vinyle du Dimanche soir] Bob Dylan & The Band – Before the flood – 1974

Cette tournée est un succès énorme, mais aussi une parenthèse dans la carrière du Zim, une période étrange et torturée où il fait son Coming out Rock, et emmerde au passage tous ceux qui l’avaient transformé en icône du folk. Le compte-rendu de cette tournée, en 21 titres, est des plus réjouissants, même si le propos est nuancé. Pour résumer, on pourrait rester un peu tiède avec les morceaux composés par les membres du Band, mais les versions des grands classiques, tels que « Blowin’ in the wind » ou « Like a rolling stone » qui terminent le second disque, ou encore "Lay Lady lay" et " Knockin’ on heaven’s door " sur le premier, sont des interprétations qui font souffler l’ouragan de la révolte, qui transcendent le genre du protest song , surtout quand Bob gueule que Nixon devrait se mettre à poil devant l’Amérique….Je vous recommande un particulièrement saignant "Rainy day woman"...Oui, la tempête agite cet enregistrement. Qui précède celui d'un autre chef d'oeuvre, Blood on the tracks.

Je vous propose donc l’écoute de ce vinyle sur la page connexe, et plus si affinités grâce à la magie des liens hypertexte. Lesquels ne fonctionnent qu'une semaine, je le répète. Vous avez donc tout intérêt à vous abonner, pour ne rien manquer !

Lire la suite